Winter escapade in York, England | Escapade hivernale à York en Angleterre

This February, I’ve had the opportunity of discovering the small city of York, located in Northern England, a few hours away from Scotland. I went there from Nice ; I had to take an EasyJet plane from Nice to London Gatwick, then take the bus to York. There weren’t any buses on that day going from London Gatwick airport to York and as a result, I had to go to the city centre of London, more accurately Victoria Coach Station.

Having arrived at Victoria at 2pm, I checked the buses heading to York and discovered that the next one was scheduled at 7:15pm. I purchased my ticket for £12. Bear in mind that this was a last-minute trip ; if I had planned it weeks or months before, I could have bought it for £1. Megabus is simply magic : whenever you ought to travel across the UK, don’t hesitate to get your ticket asap so you can pay less than £2. Some of my friends got their bargained return ticket London – Edinburgh – London for £13 with Megabus!

I waited patiently during 5 hours to get my coach to York. I took  my longest Londonian walk ever and wandered around the city for hours ; that was a bit of a challenge seeing the cold weather and the pouring rain. I went back to Victoria once done, took my coach to York and what a surprise, found one of my friends on that coach. The trip lasted 6 hours. We spent them reminiscing about the previous conferences we’ve met in, our mutual connections and some projects.

Arrived in York, it was 1am, after the coach stopped in Leeds, Sheffield and Nottingham. The weather was indescribably cold ; I had rarely experienced such a cold weather. The clouds were hailing down violently when I was at the bus stop and I couldn’t even move my fingers. But hallelujah, after 10 minutes waiting for them, my hosts showed up and I finally found some warmth!

I went to York to attend a conference and honestly, despite being a charming small city, I don’t think I would ever return there. If you ever go there, it’s for a particular purpose, such as university, work or anything like that. The city centre has some beautiful historic sites but nothing I would have spent time or money on. Clubs played super commercial songs, lacking originality and were extremely busy. Food places and bars were okay, although a bit too pricey ; but wasn’t I in England anyway? In this country, everything is ridiculously overpriced.

 

***

 

En février dernier, j’ai eu l’opportunité de découvrir la petite ville de York, située dans le nord de l’Angleterre, à quelques heures de l’Ecosse. J’y suis allée à partir de Nice ; j’ai dû prendre un avion EasyJet de Nice à Londres Gatwick, puis embarquer dans un bus à partir de là pour York. Aucun bus ne partait de Gatwick vers York ce jour-là et j’ai donc dû aller jusqu’au centre-ville de Londres, à la gare de bus Victoria.

Arrivée  à la station Victoria à 14h, j’ai vérifié les horaires des cars allant à York et il s’est avéré que le prochain ne partait qu’à 19h15.  J’ai acheté mon ticket pour 12 livres. Il faut garder en tête qu’il s’agissait d’un voyage de dernière minute ; si je l’avais planifié quelques mois pus tôt, j’aurais pu avoir mon ticket pour une livre. La compagnie Megabus est magique : la prochaine fois que tu te retrouves à voyager à travers le Royaume-Uni, n’hésite pas à réserver ton billet le plus tôt possible pour payer moins de deux livres AR. Certains de mes amis ont déniché l’affaire du siècle : un billet Londres – Edimbourg – Londres pour £13 avec Megabus!

J’ai attendu patiemment durant cinq heures que le temps s’écoulât et que je puisse enfin avoir mon car pour York. Je me suis alors adonnée à ma plus longue promenade londonienne et ai sillonné la ville cinq heures durant ; il s’agit d’un réel défi vu le froid de canard et la pluie battante. Une fois ma balade terminée, j’ai enfin pu monter dans le car pour York et quelle surprise! L’un de mes amis s’y trouvait. Le trajet a duré six heures.

Arrivés à York, il était une heure du matin ; le car s’étant arrêté à Leeds, Sheffield et Nottingham. Il faisait incroyablement froid ; j’avais rarement expérimenté un froid aussi tenace. Il grêlait d’une force indescriptible lorsque j’étais à l’arrêt de bus ; je ne pouvais même plus bouger mes doigts. Mais heureusement, après dix interminables minutes d’attente, mes hôtes sont venus me chercher et j’ai enfin pu retrouver la chaleur d’un logis!

J’étais allée à York dans le but de participer à une conférence et très franchement, en dépit d’être une charmante petite ville, je ne pense pas que j’y retournerais. Si vous y allez, c’est certainement pour un bus précis, tel que les études, le travail ou quelque chose du style. Le centre-ville abritait de beaux sites historiques mais rien pour lequel j’aurais dépensé du temps ou de l’argent. Les boîtes diffusaient de la musiques on ne peut plus commerciale et étaient archi bondées. Les restaurants et bars étaient plutôt pas mal, bien qu’un poil onéreux ; mais ne s’agit-il pas de l’Angleterre en général? Dans ce pays, tout est ridiculement cher.